samedi 30 juin 2007

pour ceux qui n'y étaient pas...

curieusement, certains prennent un malin plaisir à vouloir me faire culpabiliser d'être allé à bercy mardi dernier... on dirait un concours de celui qui aura la dent la plus dure... je m'en moque... ce qui me choque, c'est que jamais il n'est question de spectacle dans leurs propos... rien que des chiffres... parfois même un traumatisme oedipien assez cocasse... certains vont même jusqu'à évoquer la connasse canadienne... c'est peu de dire que leur culture musicale ne remonte qu'à leur poussée d'hormones... mais peu importe... je n'ai de comptes à rendre à personne... je n'ai même pas de conscience, c'est dire... je suis un bourge de gauche, n'en déplaise à certains... et je me fais plaisir autant que faire se peut... masturbatoire ? totalement ! bref... je me laisse emporter... je vous ai promis un petit compte rendu personnel... vous l'aurez... mais pas aujourd'hui... d'autant que d'autres rencontres ont éclairé mon quotidien depuis babs...


















2 commentaires:

Hoden Caulfied vs Patrick Bateman a dit…

mais non don'be guilty....lol!!!
c'est bon de se faire plaisir mais bon elle abuse un peu au niveau des prix....ou alors elle annonce clairement la couleur du style "50% dans ma poche,50% dans la poche des mes assoces..".
Tu me dirais moi je serai pret à mettre pour Jonnhy Mathis jusqu'à .....100 euros...et pour Manset je serai capable d'aller me prostituer pour payer ma place!!!!!!ou de coucher devant l'olympia 3 jours d'affilé!!!
bon sinon c'etait comment artistiquement parlant le show de la salope????lol.......

Françoise a dit…

Donc il faudra patienter pour que tu racontes... ce fameux mardi soir.
Pour être très franche, je me moque totalement du prix du billet d'entrée, du nombre de spectateurs et de l'âge de Barbara. Je suis seulement curieuse de savoir comment une grande dame avec une telle vie et une carrière aussi riche organise une unique représantation à Paris, je veux dire quelle part de ses oeuvres récentes et anciennes, etc. , et quel accueil à Bercy... Etrangement, je n'en ai guère entendu parler à la radio...
A bientôt José
Françoise